Archives de catégorie : Billets

Données ouvertes : comprendre le principe

Logo des journées annuelles MATE-SHS 2021J’ai pris le temps d’écouter les vidéos des journées MATE-SHS 2021 et je vous conseille graaaandement les quelques 40 min de la conférence de Lionel Maurel. Promis, ce ne sera pas du temps perdu ! (et ça s’écoute comme un podcast, en cuisinant, en marchant…)

Allez directement au chapitre « Conférence de Lionel Maurel » :

https://www.canal-u.tv/video/universite_de_bordeaux/journees_mate_shs_2021_ouverture_et_conferences_introductives.63427 !

D’autres conférences sont disponibles, je vous laisse aller à leur découverte 😉

En marge… Infos COVID

On est tous un peu paumé sur les conditions, les obligations, la situation… Et on ne rêve que d’une chose :
avoir des enseignements en présentiel,
   que le vaccin évite vraiment la propagation,
      que ceux et celles qui chopperont quand même le covid n’aient que des symptômes bénins,
         que celles et ceux qui ont perdus le goût le retrouve…
            oups, ça fait plus qu’une chose !
En un mot,
   qu’on puisse vraiment passer à autre chose et retourner à parler de la pluie et du beau temps !
En attendant, pour tou·te·s les paumé·e·s, sachez que la DGESIP met à disposition toutes les infos concernant le COVID et notamment une foire aux questions assez complète dont voici le lien :
La version pdf au 21 septembre : FAQ-DGESIP-170921_revue_au_20.09.
Bonne fin de journée et bon week-end ! 😀

« Données » : des formations à la pelle

Je remercie très vivement Pierre Brochard qui a proposé dans la « Lettre d’information GT Atelier Données n° 14 – Août 2021 », une liste très complète de formations de l’URFIST UR quoi ?!? Unité Régionale de Formation à l’Information Scientifique et Technique. Le réseau des URFIST est un GIS depuis le 1er janvier 2021 ! (et d’autres organismes)  autour de la thématique des données.

Je vous livre ici un extrait choisi et classé par mes soins de la liste de Pierre Brochard, qui je l’espère vous donnera des idées et pointeurs utiles. Continuer la lecture

Guide d’auto-formation à Omeka Classic

Camille Desiles et moi sommes intervenues lors de la journée 2 de l’atelier EVEille (voir le programme des journées ; découvrir le fantastique blog de l’atelier), le 12 janvier 2021. À cette occasion, nous avions promis un Livret du Spectacle à Anne Réach-Ngo et Marine Parra. 7 mois plus tard, il arrive enfin !

Pour le lire : lien direct vers le pdf.

Pour le citer :

Camille Desiles, Anne Garcia Fernandez, « Autoformation à Omeka Classic », version 1.1 (17 août 2021), 2021. Source : https://gitlab.huma-num.fr/elan-numerique/manuels/omeka-autoformation/-/releases/1.1

N’hésitez pas à nous faire vos retours !

Nos amies les expressions régulières (ou regex pour les intimes)

Vous ne savez franchement pas à quoi ce truc au nom bizarre pourrait bien vous servir ?
Vous en avez déjà entendu parlé, mais cela reste un grand mystère pour vous ?
Vous avez testé et vous êtes arraché les cheveux ?
Vous voulez juste savoir ce que c’est !

Bienvenu sur ce billet 😃

Vous voulez un cours complet, vous voulez vous perfectionner, vous chercher de l’aide spécifique : passez votre chemin, fouillez la toile qui regorge de ressources en tout genre ou bien adressez vous à un forum ou à une mailing liste spécialisée !

Ce billet est organisé en 3 parties : Ce que les regex peuvent faire, Ce que les regex ne peuvent pas faire et En quoi cela peut nous être utile ? Un cas exemple. (l’exemple arrive à la fin car, sans avoir lu le début, j’ai eu peur de vous perdre définitivement…)

Continuer la lecture

Bientôt un entrepôt de données national

 
 


10 personnes, des feutres, un overleaf, Aussois et ses paysages à couper le souffle et les bons repas du CAES (une fondue savoyarde fin juin, j’adooore) : les ingrédients parfaits pour produire un vademecum.

Ces temps-ci, ça bosse dur côté FAIR : nous accueillions un stage de 5 mois sur la fairisation des données et nous sortons, Elisabeth, Camille et moi de 3 jours de travail avec le Groupe de Travail (Ré)utilisabilité du consortium CAHIER de la TGIR Huma-Num.

Les principes FAIR regroupent beaucoup d’idées, de grandes directions, d’actions concrètes. Si ça vous intéresse, mon outil préféré est le tableau cliquable et super pédagogique de Doranum 👏 Or, dans ces principes, on parle

d’entrepôts de données

Imprime-écrans issus du site de Doranum (cliquer pour agrandir)

Des entrepôts de données, il en existe pas mal. Il existe même une certification (en savoir plus) et une carte des entrepôts certifiés. Pas grand chose de certifié en France d’ailleurs (aucune idée du pourquoi de cette situation, peut-être même que nos fournisseurs d’entrepôts n’ont pasfait les démarches…), alors même que nombre d’entrepôts existent (voir les 154 référencés par OpenDOAR, ou encore les 114 référencés sur re3data). Et puis il semblerait que des démarches soient en cours (voir page 17 de la présentation « Plan national pour la science ouverte – Où en sommes-nous ? » de Marin Dacos et datant du 16 novembre 2020).

En tout cas, il semblerait qu’un entrepôt national soit sur les rails et c’est surtout cela que je voulais relayer :

« Vers un entrepot de données national pour la recherche »,
Isabelle Blanc, administratrice ministérielle des données, des algorithmes et du code de la recherche, de l’enseignement supérieur et de l’innovation.
https://www.rd-alliance.org/sites/default/files/2021.05.11%20Recherche%20Data%20Gouv-webinaireRDA.pdf

(allumez votre détecteur d’ironie avant de lire la suite)
Ah la la, s’ils étaient passés par Doranum, ils auraient su qu’il faut mettre ça sur un entrepôt, avec un bel identifiant et tout et tout.

 

Dépôt en masse sur Nakala : des pistes

Je ne me lance pas dans une présentation du service, Huma-Num décrit cela très bien cela : ici (aller jusqu’à la section Nakala) et (la doc complète de l’outil) par exemple.

Je ne sais pas pour vous, mais moi, quand je dépose des choses dans un entrepôt, c’est beaucoup de données à la fois (je compte comme une informaticienne : 1, 2, beaucoup). Or depuis que Le Nakala nouveau est arrivé, ben, ça a tout changé !

Je voulais donc simplement signaler (merci Pierre Willaime et Gwenaelle Patat pour les liens), 3 outils qui permettent le dépôt en masse de données :

Il y aurait aussi quelque chose en cours de développement sur Nakala même, par Huma-Num. Et bien sûr, il existe l’API. Quand on sait utiliser ces choses-là, on peut faire du dépôt en masse sans souci.

À bientôt !

Git : prendre d’un côté, déposer de l’autre (ou d’overleaf au gitlab Huma-num)

Le titre du billet est très technique, j’avoue.
Cela dit, quand je vous aurai expliqué le cas pratique, je crois que… vous ne serez pas déçus.
Pour les connaisseuses et connaisseurs de git, aller directement à la section « Les 4 lignes de commandes git »

Le cas pratique : rédiger un document en mode collaboratif et le rendre accessible

Continuer la lecture

De l’organisation d’un événement scientifique

Ça y est, ça reprend ! Je ne sais pas pour vous, mais pour ma part, j’ai enfin pu voir en chair et en masque des collègues, personnes avec qui je collaborais parfois depuis après le début du premier confinement : autant dire, persones que je n’avais jamais vues en VRAI ! Ça change tout. Vraiment.

Je voulais profiter de cette belle occasion pour lister quelques idées pour préparer sereinement un événement, parce que parfois, je me dis qu’on a tou·te·s un peu oublié ! Le billet est long, mais… pas exhaustif pour autant. Disons que vous pouvez y piocher des idées utiles (enfin, j’espère 😉 )

/* Si vous organisez un truc pour plusieurs centaines de participants, ce billet n’est pas fait pour vous. Là, je me situe plutôt entre la dizaine et la centaine. */

Continuer la lecture

Linux & SHS : et pourquoi pas ?

Depuis que je bosse dans un laboratoire de SHS, je fais partie des rares qui sont sous Linux. Si pendant un (court, très court) temps, je me suis demandé si c’était vraiment encore nécessaire (tant que je travaillais dans un labo d’informatique, la question ne se posait même pas), j’ai en fait toujours continué à utiliser linux. Vous voulez savoir pourquoi ? Parce que linux fait de la magie !

Allez, je vous offre quelques exemples de mes indispensables du quotidien et pour la recherche en SHS (je passe donc tous les exemples du genre : ya pas de virus ou si peu, c’est gratuit et libre et autres j’ai la main sur ma machine) : découper un pdf, océriser un manuscrit, tester Omeka ou Lodel sur sa propre machine…

Continuer la lecture

Archivage électronique de documents numériques

Très récemment, mi-janvier, ont eu lieu quelques échanges sur la liste de diffusion “Données inter-réseaux'” du CNRS. Vous ne savez pas ce que c’est ? N’hésitez pas à faire connaissance ici et pourquoi pas à vous inscrire à la liste de diffusion là . Ce billet de blog est en très grande partie ne compilation des informations qui m’ont parrues (super) intéressantes dans ces échanges. Merci donc aux participants que je cite entre guillemets (ceux-là : « »)!

Archiver des documents numériques : c’est à dire ?

Continuer la lecture

ELAN collabore avec le projet Fonte Gaia et accueille une nouvelle ingénieure

Fonte Gaia, kesako ?

Le projet Fonte Gaia consiste à développer, grâce à un vaste partenariat de bibliothèques et de chercheur·euse·s, une bibliothèque numérique de référence pour les italianistes du monde entier.
Le projet réunit chercheurs et bibliothécaires français, italiens, et au delà.
Ensemble ils produisent, enrichissent, commentent et font évoluer d’une part une bibliothèque numérique (FGBib), d’autre part un blog (FGBlog).

Objet de recherche en même temps qu’outil, l’ensemble formé par les “objets numériques” développés dans le cadre du projet a pour vocation de proposer aux italianistes de tous les pays de devenir autant lecteurs que producteurs et commentateurs des éditions numériques publiées sur FGBib et des articles publiés sur FGBlog.

Et ELAN dans tous ça ?

Continuer la lecture

ELAN propose un stage à la croisée entre Littérature et TAL

Nous cherchons pour le printemps un·e stagiare de niveau M1 ou M2 pour explorer avec nous l’utilisation d’outils ou méthodes venues du TAL sur nos corpus littéraires. Ce travail d’exploration pourra s’adapter selon le profil du ou de la candidate retenue : n’hésitez donc pas à postuler !

Pour un·e étudiant·e en littérature, ce sera l’occasion, de découvrir le monde du TAL et d’apprendre à faire le lien entre données disponibles, objectifs d’un projet et outils de traitement automatique.

Pour un·e étudiant·e en TAL, ce sera l’occasion de mettre en pratique les acquis sur des corpus inédits qui posent le challenge de l’hétérogénéité.

N’hésitez pas à diffuser !

La plateforme TACT : Transcription et annotation de corpus textuels

TACT est une plateforme de transcription et d’annotation collaborative qui accueille des projets de recherche et permet à chacun d’apporter sa contribution ou de solliciter la communauté de la plateforme.

La plateforme TACT a été officiellement lancée le 4 juin 2019 lors de la Global Challenges Science Week.

TACT offre la possibilité de déléguer la transcription et l’annotation (tâches souvent coûteuses en temps et en ressources) de sources numérisées à des non-spécialistes, tout en contrôlant la qualité de l’éxécution, et ce via une interface simple d’utilisation. TACT permet de produire des données structurées, exportables, qui peuvent être ainsi exploitées et mises à disposition de la communauté scientifique et du public. Continuer la lecture